La compagnie  de Jésus possède dans sa structure des centres sociaux qui mettent en pratique l’engagement social de la congrégation, en accordance actuellement avec les PAU (Préférences Apostoliques Universelles). Au sein de la Conférence jésuite de l’Afrique et de Madagascar (JCAM – Jesuit Conference of Africa and Madagascar), on peut citer entre autres  : le CEPAS, le CEFOD et le CA MDG.
Le CEPAS  (Centre d’Etudes pour l’Action Sociale)  créé en 1965 en République Démocratique du Congo, dont la raison d’être est d’assurer le lien entre les études et l’action sociale, en mettant les résultats de la recherche au service de l’action de développement, à sensibiliser les acteurs au développement tout en promouvant la doctrine chrétienne comme outil de développement, et à contribuer à l’étude économique et sociale par l’analyse de la société congolaise.Ce centre publie la revue Congo Afrique pour vulgariser ses principes de développement.
Le CEFOD (Centre d’Etude et de Formation pour le Développement), quant à lui, est  la plus ancienne organisation de la société civile du Tchad. Fondé en 1967,  le CEFOD est reconnu comme étant une association d’utilité publique. Il a pour activités principales des formations, des publications, de la documentation, des études, des appui-conseils, de l’évaluation. Et depuis 2016, il y a le CEFOD-Business School, un établissement d’enseignement supérieur. Ainsi on peut parler du CEFOD comme «un lieu de production et de dissémination des savoirs, des savoir-être et des savoir-faire, ouvert à l’ensemble des acteurs sociaux, individuels et collectifs, pour assurer le développement économique et social du Tchad. ».
Ainsi on peut dire que les trois centres ont une vocation commune et malgré leurs similitudes, les réalités qui prévalent dans chaque pays font que les activités et les structures de chaque centre diffèrent d’un centre à l’autre. Et afin d’apprendre les uns des autres, des visites d’échanges entre les trois centres ont été  organisées depuis 2019, les visites du CEPAS et du CEFOD par nos collaborateurs de CA MDG ont pu être effectuées à temps. Mais à cause du covid-19, ce n’est qu’en ce mois de septembre 2022que les voyages des confrères venant du Tchad et du Congo à Madagascar ont pu être réalisés.
Pour ce faire, un circuit dans chaque entité au sein du CA MDG a été effectué, pendant lequel les collaborateurs ont exposé aux visiteurs les activités, les procédures qui régissent la manière de travailler ; des francs échanges ont eu lieu tout au long de ces visites.
Comme l’adage le dit « Izay tsy mahay sobika, mahay fatram-bary » qui signifie à chacun sa spécialité, les échanges ont permis à mettre en exergue la complémentarité des trois centres, ainsi un début de collaboration structurée a vu le jour pendant cette rencontre.