A Madagascar, le désintéressement de la grande majorité de la population à la vie politique n’est plus à prouver. Mais à l’approche des élections de 2023, un minimum de participation des citoyens est nécessaire pour que les élections soient inclusives et intègres, et que l’instauration d’une participation citoyenne est primordiale. Pour ce faire, le Centre Arrupe Madagascar (CA MDG) organise des formations qui visent à renforcer les capacités de jeunes œuvrant dans la participation citoyenne à travers des structures pérennes comme les associations, les ONG ou les organisations des sociétés civiles.
Ainsi, le programme PCE (Participation Citoyenne et efficacité Economique), à travers l’Academy for Leadership and Good Governance (ALGG) a réalisé une Formation des formateurs en participation citoyenne du 23 au 28 septembre 2022, au Village Aina Benasandratra. 25 candidats, dont 13 hommes et 12 femmes, ont rempli les critères requis pour cette formation lors de la sélection des dossiers. Ces 25 participants sont des leaders engagés, déjà ALGG-iens dans des associations, issus des diocèses d’Antananarivo, Fianarantsoa, Mahajanga, Toamasina, Toliara et Tsiroanomandidy. Les objectifs spécifiques de cette formation étaient d’améliorer la perception sur la politique et la participation citoyenne inclusive, de partager un regard juste sur la pratique politique dans les différentes localités, d’éclairer sur l’importance et les rôles des parties politiques, et de faire connaître les différents enjeux d’une élection démocratique, libre et juste.
Les sujets abordés durant ces 4 jours entiers de formation ont eu trait à la formation des formateurs d’une part, et à la participation citoyenne d’autre part.
Ainsi, à part le renforcement des participants dans les thèmes habituels de l’ALGG comme les droits et les devoirs d’un citoyen, le rôle des élus, les élections, l’observation électorale, il a été aussi aborder les qualités d’un bon formateur, les méthodes de facilitation ou encore l’élaboration d’un programme de formation.
L’objectif c’est de préparer des formations délocalisées l’année prochaine, et d’appuyer ainsi les activités de promotion de participation citoyenne des ALGG-iens dans les six diocèses cibles.