Le CA MDG entre dans sa quatrième année d’engagement pour la lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes (LVFF). Pour avoir plus d’impacts dans cet engagement et atteindre les objectifs de cette lutte, le Programme Santé et Famille (PSF) a développé comme démarche, la conscientisation et la formation des hommes qui sont une des parties prenantes importantes dans l’éradication de la violence basée sur le genre. Les hommes ne sont pas nés pour maltraiter les filles et les femmes, et la plupart des hommes ne commettent pas de violences basées sur le genre. Toutefois, on constate que la majorité de ces violences sont commises par des hommes. Au sein du CA MDG, pour cette fois-ci l’approche pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles est la mobilisation des hommes pour prévenir et éliminer la violence. Les hommes devraient être acteurs et porte-paroles dans la prévention primaire, parce qu’ils peuvent avoir une grande influence sur les autres hommes et leur famille, ainsi que leur entourage. Lorsque les hommes deviennent des alliés dans la lutte contre la violence fondée sur le genre, ils accélèrent le mouvement de changement de la société et contribuent à prévenir les réactions machistes. Ainsi, l’objectif principal de la formation continue, qui a eu lieu du 19 au 22 mars dernier à Benasandratra, est d’engager des leaders masculins dans le respect des droits des filles et des femmes et dans la lutte contre les violences à leurs égards. Des éducateurs et accompagnateurs, membres d’associations, ont été conviés à cette formation qui s’intitule : « l’engagement et rôles des hommes dans la Lutte contre les Violences faites aux filles et aux femmes ». 26 ont répondu présents à l’appel, venant de 7 diocèses : Ambanja, Antananarivo, Antsirabe, Farafangana, Fénerive-Est Ihosy et Mananjary.

Le programme pour ces quatre jours de formation a été conçu spécialement pour l’acquisition des connaissances, de confiance en soi, et de compétences pour prévenir, dénoncer et prendre en charge des cas de violences basées sur le genre à savoir :
– le concept de genre : historique, origine, analyses
– l’importance de l’éducation des garçons : masculinité positivé vs masculinité toxique
– le droit en général mais surtout ceux des enfants et des femmes
– la politique de protection des enfants et des êtres vulnérables : concept et importance
– le point de vue de l’église par rapport aux violences
– les démarches de prise en charge
– le leadership masculin
– la rédaction d’un plan d’action

Chaque participant s’est engagé personnellement, ainsi que les organisations dont ils sont issus, à mettre en oeuvre les plans d’actions établis pendant la formation.